L’Institut national du cancer tenté par la censure

L’Institut national français du cancer (INCa) a mis en place un site internet assez surprenant de dénonciation des « infox ». Il y classe ses adversaires dans la polémique scientifique concernant le dépistage du cancer du sein. Et envisage très sérieusement de créer une cellule chargée d’imposer une censure des informations de santé sur internet.

En septembre-octobre 2020, l’Institut national français du cancer (INCa) a organisé une « Consultation citoyenne sur l’avenir de la lutte contre les cancers », qui s’est déroulée uniquement sur Internet. 2478 personnes y ont participé. Parmi les 220 « propositions initiales de l’Inca » se trouvait la suivante : « Mettre en place un dispositif de lutte contre les fake news ».

Une proposition de … censure !

Créer un organisme d’information réactif pour réagir aux polémiques et fausses rumeurs, voilà une idée qui semble plutôt bonne. Mais le diable est dans les détails : vers le bas du texte, on peut lire « Par ailleurs, sans que ce soit limité au champ du cancer, la création d’un dispositif type « CSA santé » sera étudiée, pour instaurer des règles en matière d’information en santé, prévues dans un accord-cadre avec les hébergeurs de contenus (médias, réseaux sociaux) pour qu’ils fassent un travail d’élimination des fake news identifiées par un collège d’experts. » (c’est moi qui souligne).

Une micro-consultation

La proposition a été « débattue » sur le site de la « Consultation citoyenne ». Elle a fait l’objet de 25 commentaires et 124 votes : 84 pour, 24 contre, 16 neutres. Elle a donc été adoptée ! Autrement dit, l’INCa pourrait choisir des experts qui donneraient un avis sur un sujet de santé quelconque, même sans rapport avec le cancer. Et leur avis permettrait de faire interdire la publication de textes ou d’opinions contraires. En somme, l’INCa pourrait organiser une censure sur internet. Sur la base du vote de 84 personnes sur plus de 67 millions de français !

Officiellement adoptée et mise en œuvre

Mais, me direz-vous, l’INCa n’a pas réellement mis sur pied sa commission de censure ? Difficile de le savoir. Une première étape a été franchie en février 2021 avec la parution d’un décret définissant la stratégie de lutte contre le cancer pour les 10 années suivantes. Dans le paragraphe « Améliorer la prévention », on trouve en effet la phrase suivante, assez imprécise : « De nouveaux dispositifs seront créés, pour lutter contre les fake news ».

L’INCa feint de confondre polémique scientifique justifiée et fake news. Une dérive inquiétante.

Confusion entre controverse et infox

L’INCa a mis en ligne un site internet de dénonciation des « infox » sur lequel au moins un article laisse songeur. Les auteurs y qualifient d’infox les arguments de la controverse scientifique sur le dépistage du cancer du sein. Rappelons que dans cette controverse, qui dure depuis plus de 20 ans, se trouvent des scientifiques de haut niveau qui avancent des arguments tout à fait recevables. En 2016 avait eu lieu une Concertation scientifique et citoyenne sur ce thème. Une véritable concertation celle-là : organisée de manière rigoureuse par le Ministère de la santé, avec la participation de scientifiques de haut niveau. Cette Concertation avait notamment demandé à l’INCa de cesser d’insister uniquement sur les bénéfices du dépistage et d’informer correctement les femmes sur ses inconvénients. Et de cesser de faire d’Octobre Rose une entreprise de type publicitaire.

Les femmes méritent plus de respect

Cinq ans plus tard, l’INCa n’a toujours pas compris que les femmes sont assez grandes pour décider elles-mêmes de leur propre santé, en ayant accès à des données équilibrées sur les avantages et les inconvénients du dépistage. Inquiétant. Je me permets de recommander à toutes et à tous de s’informer à des sources plus neutres que l’INCa (a).

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – 

a- On trouvera par exemple d’intéressantes informations sur le site internet Cancer-rose (ici) (https://cancer-rose.fr) , la brochure grand public de la fondation Cochrane (ici) (https://www.cochrane.dk/dépistage-du-cancer-du-sein-par-la-mammographie), le site en français du (très officiel) Groupe d’études canadien sur les soins de santé préventifs (ici) (https://canadiantaskforce.ca), ou en demandant à son médecin ou à son pharmacien les fiches d’information publiées par la revue Prescrire.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – 

Article rédigé par Jean Doubovetzky sans conflit d’intérêt, notamment avec les firmes pharmaceutiques, leurs officines de communication, l’assurance maladie, les compagnies d’assurance ou mutuelles, et les industriels de l’imagerie médicale.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Sources
– Institut national du Cancer “Consultation citoyenne sur l’avenir de la lutte contre les cancers » Communiqué de presse du 8 décembre 2020 5 pages.
– Institut national du Cancer « Le dépistage du cancer du sein est-il inutile, voire néfaste ? » 06 juin 2021. https://leseclairages.e-cancer.fr/le-depistage-du-cancer-du-sein-est-il-inutile-voire-nefaste.
Décret n° 2021-119 du 4 février 2021 portant définition de la stratégie décennale de lutte contre le cancer prévue à l’article L. 1415-2 1° A du code de la santé publique. JORF n° 0031 du 5 février 2021, texte 22. www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2021/2/4/SSAP2100774D/jo/texte
– Institut national du Cancer « La consultation citoyenne – Améliorer la prévention – Résultats » https://consultation-cancer.fr/project/axe-1-ameliorer-la-prevention/consultation/consultation. – Cette page internet insérée dans le chapitre « Améliorer la prévention » a été supprimée depuis la publication de cet article, mais nous avons sauvegardé son contenu que vous pouvez lire ci-dessous :


CITER: Doubovetzky J "L’Institut national du cancer tenté par la censure" ; 20 Oct 2021 ; site internet Anti Dr Knock (https://anti-knock.fr/blog-societe/linstitut-national-du-cancer-tente-par-la-censure/)
Soutenez le travail et l'indépendance d'Anti Dr Knock sur Utip.
PARTAGER CET ARTICLE :