Non merci : l'autre monologue de Cyrano

Par le 13 juin 2022, actualisé le 13 Juin 22.

Dans la pièce de théâtre "Cyrano de Bergerac", écrite par Edmond Rostand, le monologue le plus célèbre est sans doute la "tirade des nez" (acte I, scène 4). Pourtant, je lui préfère la "tirade des non merci". Vous comprendrez facilement pourquoi je pense qu'elle a toute sa place dans ce blog où l'indépendance est considérée comme une vertu essentielle. Voici cette tirade en entier. 

Cyrano

Et que faudrait-il faire ?
Chercher un protecteur puissant, prendre un patron,
Et comme un lierre obscur qui circonvient un tronc
Et s'en fait un tuteur en lui léchant l'écorce,
Grimper par ruse au lieu de s'élever par force ?
Non, merci. Dédier, comme tous ils le font,
Des vers aux financiers ? se changer en bouffon
Dans l'espoir vil de voir, aux lèvres d'un ministre,
Naître un sourire, enfin, qui ne soit pas sinistre ?
Non, merci. Déjeuner, chaque jour, d'un crapaud ?
Avoir un ventre usé par la marche ? une peau
Qui plus vite, à l'endroit des genoux, devient sale ?
Exécuter des tours de souplesse dorsale ?…
Non, merci. D'une main flatter la chèvre au cou
Cependant que, de l'autre, on arrose le chou,
Et donneur de séné par désir de rhubarbe,
Avoir un encensoir, toujours, dans quelque barbe ?
Non, merci ! Se pousser de giron en giron,
Devenir un petit grand homme dans un rond,
Et naviguer, avec des madrigaux pour rames,
Et dans ses voiles des soupirs de vieilles dames
Non, merci ! Chez le bon éditeur de Sercy
Faire éditer ses vers en payant ? Non, merci !
S'aller faire nommer pape par les conciles
Que dans les cabarets tiennent des imbéciles ?
Non, merci ! Travailler à se construire un nom
Sur un sonnet, au lieu d'en faire d'autres ? Non,
Merci ! Ne découvrir du talent qu'aux mazettes ?
Être terrorisé par de vagues gazettes,
Et se dire sans cesse : "Oh, pourvu que je sois
Dans les petits papiers du Mercure François ?"…
Non, merci ! Calculer, avoir peur, être blême,
Préférer faire une visite qu'un poème,
Rédiger des placets, se faire présenter ?
Non, merci ! non, merci ! non, merci ! Mais… chanter,
Rêver, rire, passer, être seul, être libre,
Avoir l'œil qui regarde bien, la voix qui vibre,
Mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers,
Pour un oui, pour un non, se battre, - ou faire un vers !
Travailler sans souci de gloire ou de fortune,
A tel voyage, auquel on pense, dans la lune !
N'écrire jamais rien qui de soi ne sortît,
Et modeste d'ailleurs, se dire : mon petit,
Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles !
Puis, s'il advient d'un peu triompher, par hasard,
Ne pas être obligé d'en rien rendre à César,
Vis-à-vis de soi-même en garder le mérite,
Bref, dédaignant d'être le lierre parasite,
Lors même qu'on n'est pas le chêne ou le tilleul,
Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul !

Edmond Rostand "Cyrano de Bergerac" Acte II, scène 8

Portrait de Constant Coquelin (dit l'Aîné), premier interprète du rôle de Cyrano de Bergerac en 1897.
Cyrano de Bergerac est la pièce la plus célèbre de son auteur, Edmond Rostand.
Elle est librement inspirée de la vie et de l'œuvre de l'écrivain libertin Jean Savinien de Cyrano de Bergerac (1619-1655), qui écrivit notamment deux romans de science fiction : "Les états et empires de la lune" (1649) et "Les états et empires du soleil" (1652), prétextes au développement d'idées matérialistes et libertines alors jugées bien dangereuses.
La pièce "Cyrano de Bergerac" a été représentée pour la première fois le 28 décembre 1897 à Paris, au théâtre de la Porte Saint-Martin. Elle a aussi été portée de nombreuses fois à l'écran, et notamment en 1990 par Jean-Paul Rappeneau, avec Gérard Depardieu dans le rôle-titre. Elle est aussi devenue une comédie musicale, elle-même filmée en 2021 par Joe Wright, avec Peter Dinklage (qui avait joué Tyrion Lannister dans la série Game of Thrones) dans le rôle de Cyrano.
Portrait du véritable Jean Savinien de Cyrano de Bergerac.
Lithographie d'après R. Maugé, tirée du livre "La Guienne historique et monumentale" (Bordeaux, 2 tomes en 1842 et 1844).

- - - - - - - - - - - - - - -

Sources :
- Site internet "Cyrano(s) de Bergerac" consulté le 12 juin 2022.
- "Cyrano de Bergerac (Rostand)", mis à jour le 8 mai 2022, Wikipédia, l’encyclopédie libre.
- "Savinien de Cyrano de Bergerac", L'espace français, auteurs français, XVIIe siècle (non daté).

Crédits photo : n°1 - Cyrano par Kate053 sur Visual Hunt
n°2 et n°3 : domaine public


Rédigé par sans conflit d'intérêt, notamment avec les firmes pharmaceutiques, leurs officines de communication, l'assurance maladie et les compagnies d'assurance ou mutuelles.

CITER: Jean Doubovetzky "Non merci : l'autre monologue de Cyrano" ; 13 Juin 2022 ; site internet Anti Dr Knock (https://anti-knock.fr/medias/non-merci-lautre-monologue-de-cyrano/)
PARTAGER CET ARTICLE :

Soutenez le travail et l'indépendance d'Anti Dr Knock sur Utip.

Chaque mois, recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Anti Dr Knock. Votre email n'est jamais cédé à tiers, vous pouvez vous désinscrire à tout moment d'un clic, un lien étant présent dans chaque envoi à ces fins.