Preventing overdiagnosis : voyage à Calgary

Par le 17 juin 2022, actualisé le 20 Juin 22.

Chaque année (hors pandémie) depuis plus de 10 ans se déroule un congrès international consacré à "éviter le surdiagnostic". Son sous-titre est explicite : "winding back the harms of too much medicine", c'est-à-dire "combattre les méfaits de trop de médecine". Je me suis rendu à ce congrès en 2018 à Copenhague (Danemark) et en 2019 à Sydney (Australie), et après l'interruption due à la pandémie de covid-19, j'y suis retourné cette année à Calgary (centre du Canada). C'est une occasion unique pour moi de contribuer à diffuser les actions de Cancer-rose et d'Anti-Knock, et de rencontrer des sommités de la science médicale internationale. 
Mais avant les choses plus sérieuses, voici un récit de mon voyage. 

Je pars de chez moi le mercredi matin à 6h10. Voiture. Train. Métro. Tram. Premier avion à Toulouse. Par le hublot, je constate qu'il commence à pleuvoir. Je suis content d'être à l'abri !

Malencontreusement, une grève du personnel de sécurité retarde le départ de ma correspondance de Paris-Charles de Gaulle vers Toronto. Mon 2e avion part avec 30 minutes de retard. Le trajet dure 8 h et quelques, mais à l'arrivée, on nous annonce qu'il y a trop de monde dans l'aéroport : on ne nous laissera descendre que 30 par 30. En principe, les voyageurs ayant une correspondance sont prioritaires. En descendant de l'avion, j'en conclus que tous ceux qui voyageaient en classe affaire ont une correspondance. À moins que renoncer à leur privilège de descendre en premier ait été un effort trop difficile...

Bref, je suis une heure en retard pour ma correspondance. Je prends un autre avion, 4h plus tard. Et j'arrive à mon hôtel à 3h30 du matin (heure locale), après 29 h de voyage. Le lit est formidablement large. Assez pour contenir au moins deux couples. Je commence à voir les canadiens d'un œil différent, mais au téléphone, mon épouse me fait revenir sur terre. En Canadie comme en Amérique, tout est "king size", en fait.

Le matin, lever à 7h30. Trente minutes de marche jusqu'à la faculté de médecine. Sur le chemin, j'observe que les services chargés des espaces verts luttent contre la biodiversité avec la même farouche détermination que chez nous. Les gazons ne doivent renfermer qu'une seule espèce, rigoureusement coupée assez ras pour qu'aucune fleur n'éclose. On ne sait jamais : cela pourrait entretenir des insectes et donc, des oiseaux...

La Cumming school of medicine qui nous accueille est logée dans un bloc d'immeubles neufs. Je la traverse à la recherche du congrès et je croise une librairie destinée aux étudiants. Surprise : on y trouve des jeux pour enfants, du genre "docteur Maboul".

Bon, en vrai, il y avait aussi des livres sérieux et des pièces d'anatomie, authentiques ou moulages. Aux murs, de grands panneaux avec les portraits de tous les étudiants formés dans l'institution (comment feront-ils dans 100 ans ?) Quelques uns sont plus gros, mis à l'honneur pour avoir remporté des prix. On trouve aussi une cafétéria avec un mur couvert de slogans médicaux.

Et puis une grande statue d'Hippocrate, accompagnée du célèbre serment. Une chose est tout à fait comme chez nous : les abréviations incompréhensibles et imprononçables ! Le fait est que j'ai traversé tout le bâtiment sans trouver le congrès et que j'ai dû faire demi-tour.

Pourtant le lieu de ralliement est un immense hall. Mais je suis un peu en avance : la décoration n'est pas tout à fait en place. Du coup je suis le premier à installer mon poster. La séance inaugurale commencera à midi. Dans les prochains articles, on parlera un peu plus du contenu du congrès.

Lire aussi :
Le surdiagnostic : une notion essentielle.
C'est normal, Docteur ?
Site Cancer rose : Congrès Preventing Overdiagnosis, Calgary 8-12 juin 2022.

Crédits photos : Copyright Jean Doubovetzky, tous droits réservés.

Rédigé par sans conflit d'intérêt, notamment avec les firmes pharmaceutiques, leurs officines de communication, l'assurance maladie et les compagnies d'assurance ou mutuelles.

CITER: Jean Doubovetzky "Preventing overdiagnosis : voyage à Calgary" ; 17 Juin 2022 ; site internet Anti Dr Knock (https://anti-knock.fr/blog-actualites/preventing-overdiagnosis-voyage-a-calgary/)
PARTAGER CET ARTICLE :

Soutenez le travail et l'indépendance d'Anti Dr Knock sur Utip.

Chaque mois, recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Anti Dr Knock. Votre email n'est jamais cédé à tiers, vous pouvez vous désinscrire à tout moment d'un clic, un lien étant présent dans chaque envoi à ces fins.