Vaccins covid-19 : effets indésirables des placebos

Par le 28 janvier 2022, actualisé le 04 Fév 22.

Pour mieux comprendre les effets indésirables des vaccins covid, des chercheurs ont eu l'idée d'examiner les effets indésirables déclarés par les personnes ayant reçu un placebo (au lieu d'un vrai vaccin) dans les essais comparatifs. Surprise : ces effets indésirables sont très nombreux.

Sur internet, des textes relayés des dizaines de fois affirment connaître le nombre de morts ou le nombre d'effets indésirables dus aux vaccins covid (ref. 1,2).

Connaître les effets indésirables réels des vaccins est difficile

Les spécialistes chargés de la pharmacovigilance sont beaucoup moins affirmatifs que certains sites internet. La base de données européenne EudraVigilance précise bien que lorsqu'un effet indésirable survient dans les jours suivant la prise d'un médicament (vaccin ou autre), cela ne signifie pas que ce médicament en est la cause (ref. 3). C'est parfois le cas, mais pas toujours. Il est donc très difficile de savoir quel est le risque réel d'effet indésirable dû à un vaccin.
Pour en savoir plus, des chercheurs ont étudié les effets indésirables déclarés par les personnes ayant reçu un placebo au lieu d'un véritable vaccin au cours des essais comparatifs randomisés (c'est-à-dire avec tirage au sort). Tous les vaccins covid commercialisés ont fait l'objet de ce genre d'essais.

Les essais comparatifs des vaccins covid

Ces essais se déroulent ainsi : on définit un type de personne pouvant entrer dans l'essai. Par exemple, on choisit une tranche d'âge donnée, une zone géographique, etc. Parfois, on choisit uniquement des personnes atteintes de telle ou telle maladie. Ou au contraire on choisit la population générale. Puis on définit des cas d'exclusion. Par exemple, on décide que, par prudence, on n'inclura pas de femme enceinte ou de personne ayant eu un infarctus du myocarde (crise cardiaque), etc.
Et ensuite, on tire au sort : certaines personnes vont recevoir un véritable vaccin, tandis que d'autres recevront un faux vaccin, ne contenant que le diluant (l'excipient) du vrai vaccin. Et pour s'assurer que rien ne vienne perturber le relevé strictement neutre des données, positives ou négatives, on s'arrange pour que personne ne sache qui a reçu le vaccin et qui a reçu le placebo : ni les chercheurs, ni les médecins, ni les infirmières, ni les patients. L'information est codée, cachée, et ne sera dévoilée qu'en fin d'essai ou exceptionnellement, en cas d'urgence médicale.

À gauche : sur 100 personnes ayant reçu une première dose de placebo de vaccin, 35 ont ressenti des effets indésirables généraux (maux de tête, fièvre, fatigue, etc.).
À droite : sur 100 personnes ayant reçu une première dose de véritable vaccin,
46 ont ressenti des effets indésirables généraux.

De très nombreux effets indésirables dus à des non-vaccins

Les chercheurs ont recherché tous les articles décrivant les effets indésirables au cours des essais des vaccins covid : douze articles portant sur environ 45 000 personnes ayant reçu, soit un vrai vaccin (environ 22 500 personnes), soit un vaccin factice (environ 22 800 personnes).
Après avoir reçu une première dose de placebo (c'est-à-dire de non-vaccin), plus d'une personne sur trois (35,2%) a ressenti des effets indésirables généraux, en particulier les maux de tête ou de la fatigue. Et une personne sur six (16,2%) a ressenti des effets locaux (douleur, rougeur, gonflement, etc.)
Par comparaison, après avoir reçu un véritable vaccin, un peu moins d'une personne sur deux (46,3%) a décrit les mêmes effets indésirables et deux personnes sur trois ont décrit des effets indésirables locaux (66,7%) (a).
Pour dire les choses autrement, lorsqu'on ressent un effet indésirable général après une première dose de vaccin covid, selon cette étude, il y a 3 chances sur 4 pour qu'il soit d'origine placebo (probablement psychique). Et lorsqu'on ressent un effet indésirable local, il y a encore une chance sur 4 qu'il soit d'origine placebo.
Après une seconde dose de vaccin, les effets indésirables généraux et locaux décrits par les personnes ayant reçu un non-vaccin ont été un petit peu moins nombreux, mais guère. À l'inverse, les effets indésirables généraux décrits par les personnes ayant reçu un véritable vaccin ont été un peu plus nombreux, mais pas les effets indésirables locaux.

À gauche : sur 100 personnes ayant reçu une première dose de placebo de vaccin, 16 ont ressenti des effets indésirables locaux.
À droite :
sur 100 personnes ayant reçu une première dose de véritable vaccin,
67 ont ressenti des effets indésirables locaux.

Ne pas extrapoler ces résultats aux effets indésirables rares

On pourrait croire que les effets indésirables décrits dans ces essais ont été moins intense chez les personnes recevant un placebo. En réalité, le pourcentage d'effets décrits comme sévère n'a pas été différent dans les groupes placebo et vrai vaccin.
Mais il faut se garder d'extrapoler ces résultats aux effets indésirables rares comme les péricardites (inflammation de l'enveloppe du cœur) ou les chocs anaphylactiques (réaction allergique immédiate grave). Ces effets n'ont pas pu être valablement comparés dans cette étude, en raison de leur rareté. Et il est peu vraisemblable qu'ils soient d'origine placebo.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

a- Toutes les différences décrites dans cet article (entre personnes ayant reçu un vrai ou un faux vaccin comme entre les premières et secondes doses) sont statistiquement significatives. Autrement dit, il y a très peu de chances qu'elles soient dues au hasard.

Lire aussi : "Vaccins covid : dénombrer des effets indésirables"

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Copyright images : Jean Doubovetzky

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sources
1- "Vaccination contre la COVID-19 : un remède pire que le mal ?" Mise à jour du 14 janvier 2022. Site internet Notre planete info.
2- Verhaeghe E "Nous, non-vaccinés, ce groupe témoin que Big Pharma doit éliminer coûte-que-coûte" 7 janvier 2022. Site internet Le courrier des Stratèges.
3- EudraVigilance - European database of suspected adverse drug reaction reports "Understanding a web report" Non daté, téléchargé le 23 janvier 2022, 1 page. Site internet de l'EMA (agence européenne du médicament)
4- EudraVigilance - European database of suspected adverse drug reaction reports "Disclaimer" Non daté, téléchargé le 23 janvier 2022, 1 page. Site internet de l'EMA (agence européenne du médicament)
5- Haas JW et coll. "Frequency of Adverse Events in the Placebo Arms of COVID-19 Vaccine Trials. A Systematic Review and Meta-analysis", JAMA Network Open, 2022 ; B (1) : e2143955. doi:10.1001/jamanetworkopen.2021.43955 Mis en ligne le 18 janvier 2022.

Rédigé par sans conflit d'intérêt, notamment avec les firmes pharmaceutiques, leurs officines de communication, l'assurance maladie et les compagnies d'assurance ou mutuelles.

CITER: Jean Doubovetzky "Vaccins covid-19 : effets indésirables des placebos" ; 28 Jan 2022 ; site internet Anti Dr Knock (https://anti-knock.fr/blog-actualites/vaccins-covid-19-les-effets-indesirables-des-placebos/)
PARTAGER CET ARTICLE :

Soutenez le travail et l'indépendance d'Anti Dr Knock sur Utip.

Chaque mois, recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Anti Dr Knock. Votre email n'est jamais cédé à tiers, vous pouvez vous désinscrire à tout moment d'un clic, un lien étant présent dans chaque envoi à ces fins.