Reflux gastrique ou gastro-œsophagien

Par le 27 juin 2021, actualisé le 02 Mar 22.

Les reflux gastriques (ou gastro-œsophagiens) sont rarement un signe de maladie grave. Le plus souvent, des changements d'habitudes (alimentaire et autres) permettent de les contrôler. En cas de besoin, des médicaments anti-acides ou inhibiteurs de la pompe à proton peuvent être utiles. Mais attention aux effets indésirables !

Avoir des brûlures d'estomac après un repas est chose fréquente. La douleur peut être localisée au creux de l'estomac ou remonter vers le haut. Si la douleur est modérée et occasionnelle, elle est considérée comme normale : ce n'est pas une maladie.

Des douleurs fréquentes, qui remontent vers le haut après les repas et qui s'accompagnent de régurgitations (rots) et d'un goût acide dans la bouche sont signe de reflux gastrique (ou gastro-oesophagien). De l'acide remonte de l'estomac vers la bouche et provoque une sensation de brûlure et une douleur.

Le reflux est favorisé par :

  • les repas gras, épicés, accompagnés d'alcool ;
  • la position penchée en avant ou allongée après les repas ;
  • un fort surpoids et les opérations de l'estomac visant à traiter l'obésité
  • la consommation de tabac et de certains médicaments.
Les douleurs d'un reflux gastrique ressemblent souvent à une brûlure qui part du creux de l'estomac et remonte vers la gorge.

Les signes d'alerte

Chez les adultes, un reflux simple, typique, ne nécessite aucune exploration ni examen particulier.

Une consultation est recommandée si des signes de reflux apparaissent après l'âge de 50 ans chez quelqu'un qui n'en avait jamais souffert. En effet dans quelques cas, ce sont des signes trompeurs d'une maladie cardiaque (risque d'infarctus).

D'autres signes d'alerte peuvent indiquer une maladie sérieuse :

  • gène pour avaler, vomissements, amaigrissement ;
  • saignements digestifs, anémie ;

- persistance des symptômes malgré un traitement.
Des examens peuvent alors être utiles pour distinguer les cas sérieux et les cas sans gravité. On utilise en particulier une endoscopie gastrique.

Prendre de bonnes habitudes

Le reflux gastro-oesophagien se complique rarement. Lorsqu'il est modéré, changer quelques habitudes suffit souvent à le réduire :

  • en cas de surpoids, perdre du poids ;
  • éviter les efforts et les positions penchée en avant et allongée à plat peu après les repas ;
  • éviter les ceintures et pantalons serrés ;
  • préférer les repas peu gras et juste suffisants pour calmer la faim ;
  • éviter ou limiter le tabac, les alcools, les piments, les boissons gazeuses, les chewing-gums, et éventuellement le café, le chocolat, les fruits acides (agrumes - famille des oranges).

Médicaments à choisir en premier

Lorsque les changements d'habitudes ne suffisent pas, les premiers médicaments à utiliser sont les anti-acides. Ce sont des sels d'aluminium, de magnésium, de calcium ou de bicarbonate. Le choix dépend de leurs effets indésirables : certains anti-acides sont déconseillés en cas d'hypertension et dans certaines maladies du cœur ou des reins. Certains constipent, d'autres favorisent la diarrhée. Ils modifient l'absorption des autres médicaments et doivent être pris au moins 2 heures avant ou après.

S'ils sont contre-indiqués ou si leur efficacité est insuffisante, le traitement fait appel à des médicaments dits "inhibiteurs de la pompe à protons" (famille de l'oméprazole). Ces médicaments peuvent provoquer des effets indésirables graves et ne doivent pas être pris sur de longues périodes.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Article rédigé par Jean Doubovetzky sans conflit d'intérêt, notamment avec les firmes pharmaceutiques, leurs officines de communication, l'assurance maladie et les compagnies d'assurance ou mutuelles.

Crédit photo : Marfis75 sur Visualhunt

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Sources

  • Prescrire Rédaction “Reflux gastro-oesophagien chez un adulte” Premiers Choix Prescrire actualisation juin 2020 : 5 pages.
  • Prescrire Rédaction "Inhibiteurs de la pompe à protons : savoir éviter les risques injustifiés et savoir "déprescrire"" Rev Prescrire 2021 ; 41 (450) : 256.
  • Kahrilas PJ et coll. "Clinical manifestations and diagnosis of gastroesophageal reflux in adults". In: UpToDate, Post TW (Ed), UpToDate, Waltham, MA, USA. (Mise à jour avril 2021).

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Chaque mois, recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Anti Dr Knock. Votre email n'est jamais cédé à tiers, vous pouvez vous désinscrire à tout moment d'un clic, un lien étant présent dans chaque envoi à ces fins.


Rédigé par sans conflit d'intérêt, notamment avec les firmes pharmaceutiques, leurs officines de communication, l'assurance maladie et les compagnies d'assurance ou mutuelles.

CITER: Jean Doubovetzky "Reflux gastrique ou gastro-œsophagien" ; 27 Juin 2021 ; site internet Anti Dr Knock (https://anti-knock.fr/blog-medecine/reflux-gastrique-oeusophagien/)
PARTAGER CET ARTICLE :

Soutenez le travail et l'indépendance d'Anti Dr Knock sur Utip.

Chaque mois, recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Anti Dr Knock. Votre email n'est jamais cédé à tiers, vous pouvez vous désinscrire à tout moment d'un clic, un lien étant présent dans chaque envoi à ces fins.