Traiter la toux aiguë sans médicament : le miel d'abord

Par le 25 avril 2022, actualisé le 25 Avr 22.

La toux est un symptôme sensible aux placebos. Plus efficace que les placebos et sans danger : le miel (sauf en-dessous de l'âge d'un an), les sirops sucrés aux fruits, une tisane de thym, voire un sirop à base de lierre. D'autres plantes ont une certaine efficacité, mais au prix d'effets indésirables plus marqués ou moins bien connus.

La toux est un réflexe vital. Il est donc pas forcément souhaitable de la faire cesser totalement et rapidement. Si la toux n'est pas trop gênante, la traiter par le mépris est parfois une bonne solution. Mais si la toux d'une infection respiratoire aiguë est pénible ou qu'elle gêne le sommeil, chercher à la faire diminuer est un bon objectif.

Comme dans l'ensemble de ce blog, les médicaments sont nommés par leur dénomination commune internationale, autrement dit, par le nom que leur donne l'OMS. Le nom de marque est éventuellement indiqué entre parenthèses et marqué du signe °. Lire à ce sujet l'article "Le véritable nom des médicaments". 

La toux est sensible aux placebos

Cette affirmation est soutenue par les résultats de plusieurs essais comparatifs. Par exemple, dans un essai, on a observé une diminution du nombre de quintes de toux de 7% avec de l'eau seule, et de 50% avec une gélule placebo en plus de l'eau. De nombreuses préparations réputées anti-toux sont des sirops sucrés, et cela peut augmenter leur effet placebo, parce qu'ils ont un effet adoucissant et qu'ils font saliver.

Miel ou sirop sucré

Dans plusieurs essais, le miel a été plus efficace que l'absence de traitement ou des placebos sucrés de même consistance pour diminuer la fréquence de la toux. Cependant le miel est déconseillé chez les enfants de moins de un an, chez qui il peut favoriser une maladie botulique parfois grave.
Dans un essai, les boissons aux fruits à goût sucré et le sirop d'agave ont été plus efficaces que l'absence de traitement pour diminuer la toux chez des enfants âgés de moins de 4 ans.

Choisir son miel

Selon l'UFC Que Choisir, il existe des risques de fraude touchant la qualité du miel, particulièrement lorsqu'il vient de Chine. Il y aurait moins de risques avec le miel d'origine française. Le choix d'un miel d'origine contrôlée (IGP, AOP, Label Rouge, Miel de montagne) est une garantie supplémentaire. Les miels achetés directement chez les apiculteurs sont souvent plus authentiques. Enfin le logo AB (biologique) garantit que les abeilles n'ont pas reçu de traitement antibiotique et ont butiné des fleurs sauvages ou des cultures bio.


Le miel (à partir de l'âge de un an) et les sirops de fruit sucrés sont efficaces et sans danger pour lutter contre la toux.

Thym et lierre

Dans deux essais, des extraits de thym (associés à du lierre ou à des racines de primevère) ont semblé diminuer le nombre de quintes de toux. Dans un autre essai des extraits de lierre commun (ou lierre grimpant) ont semblé diminuer l'intensité de la toux, mais ils peuvent provoquer (rarement) des réactions allergiques graves. Le thym en tisane peut être utilisé par tous. Par prudence, les femmes enceintes ou pouvant l'être devraient éviter les préparations industrielles à base de thym (plus dosées). Elles devraient aussi éviter les extraits de lierre, de même que les femmes qui allaitent.

Éviter les autres plantes

Les extraits de primevère ont été trop peu étudiés. Les extraits de racine de Pelargonium ont une efficacité incertaine et des effets indésirables parfois graves.
Une plante, l'échinacée d'Inde ou chirette verte (Andrographis paniculata) diminue peut-être la toux, mais peut provoquer des réactions cutanées très graves. Elle a des effets négatifs sur la fertilité chez les animaux. L'efficacité des autres échinacées est mal établie.

Gare à l'association camphre + menthol + eucalyptus

Dans un essai, une pommade au camphre + menthol + eucalyptus (Vicks vaporub°) a semblé plus efficace que l'absence de traitement pour diminuer la toux. Mais presque la moitié des personnes traitées ont eu un effet indésirable. Surtout, ces trois substances peuvent provoquer des convulsions chez les enfants, parfois même chez les enfants mis en contact avec la pommade sur la peau d'un adulte l'ayant utilisée.

À suivre

Dans un article prochain, nous nous pencherons sur les médicaments dits antitussifs et fluidifiants utilisés dans la toux. Puis nous ferons finalement notre choix.

- - - - - - - - - - - -

Lire aussi :
- La toux : c'est pas rien
- à venir : Médicaments antitussifs ou fluidifiants

Crédit photo : n°1 - Jez Timms sur Unsplash
n°2 - Heather Gill sur Unsplash

- - - - - - - - - - - -

Sources
- Prescrire rédaction "Toux lors d'une infection respiratoire aiguë" Rev Prescrire 2022 ; 42 (460) : 114-121.
- Eccles R “The powerful placebo in cough studies ?” Pulm Pharmacol Ther 2002 ; 15 (3) : 303-308.
- Abnoun E et coll. “Comparatif miel : les fraudes perdurent” et Humbert F "Guide d'achat. Miel : le nectar des fleurs". Site internet Que Choisir. 21 octobre 2021.

Rédigé par sans conflit d'intérêt, notamment avec les firmes pharmaceutiques, leurs officines de communication, l'assurance maladie et les compagnies d'assurance ou mutuelles.

CITER: Jean Doubovetzky "Traiter la toux aiguë sans médicament : le miel d'abord" ; 25 Avr 2022 ; site internet Anti Dr Knock (https://anti-knock.fr/blog-actualites/traiter-la-toux-aigue-sans-medicament-le-miel-dabord/)
PARTAGER CET ARTICLE :

Soutenez le travail et l'indépendance d'Anti Dr Knock sur Utip.

Chaque mois, recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Anti Dr Knock. Votre email n'est jamais cédé à tiers, vous pouvez vous désinscrire à tout moment d'un clic, un lien étant présent dans chaque envoi à ces fins.